Tendances 2021 : Comment vous avez prédit l'avenir des transports

Tendances 2021 : Comment vous avez prédit l'avenir des transports

La pandémie de COVID-19, apparue à la fin de l'année 2019, puis son expansion mondiale à partir de mars 2020, a entraîné une crise qui a confronté tous les secteurs, y compris celui du transport routier de marchandises, à une situation difficile dont nous commençons progressivement à nous remettre.

L'impact n'a pas été ressenti de la même manière par tous les acteurs. De même, les perspectives pour l'avenir immédiat sont très variables selon le secteur et le marché. Pour répondre à ces questions, nous avons mené une macro-enquête auprès d'entreprises de logistique et de transport à travers l'Europe, afin de savoir comment le transport routier a été touché par la pandémie et comment il va évoluer dans les mois à venir. Plus de 1 200 entreprises ont partagé avec nous leurs perspectives pour 2021. Nous avons obtenu des résultats très intéressants que nous partagerons de façon plus détaillée dans notre prochain livre blanc.

Optimisme prudent pour le transport routier de marchandises en 2021

Voilà l'affirmation qui résume le mieux les réponses à l'enquête. Le secteur de la logistique et du transport est conscient que le pire est passé, mais il préfère néanmoins attendre de voir comment la situation va évoluer avant d'arrêter ses efforts. Par conséquent, sur une échelle de 1 à 10 relative au degré d'optimisme, la note moyenne est de 6,2. Les Néerlandais voient le "verre à moitié plein" avec 6,7, tandis que l'Espagne et le Portugal se montrent plus prudents, avec respectivement 5,5 et 5,8.

La baisse du volume d'activité a été bien réelle sur tout le continent et est sans doute l'une des raisons de cet optimisme modéré. En fait, 60% des répondants admettent que leurs transactions ont été plus faibles qu'en 2019, mais la majorité (54%) estime que cette baisse de bénéfices a été inférieure à 25%, les 37% restants se situant dans une plage de 25% à 50.%

Les entreprises de transport prévoient un niveau d'activité similaire à celui de 2020

Quant aux prévisions pour les prochains mois, 43% des répondants estiment que leurs bénéfices seront les mêmes qu'en 2020, tandis que 29% pensent qu'ils seront plus élevés. Toutefois, il faut souligner à cet égard les cas spécifiques de l'Espagne et du Portugal, où la moitié des professionnels du transport considèrent que leurs bénéfices seront encore plus faibles que ceux de l'année précédente.

En outre, ces deux pays se montrent plus pessimistes en ce qui concerne le nombre de transactions. Alors que l'impression générale est que ce paramètre restera le même, voire augmentera, au Portugal, un tiers des répondants pensent qu'ils effectueront moins d'opérations ; ce pourcentage augmente dans le cas de l'Espagne pour atteindre 43% des répondants.

Les prix dans le secteur du transport devraient augmenter cette année

Nous pouvons constater un large consensus, et aussi plus d'optimisme, concernant le prix des transports. Dans ce cas, 31% des répondants indiquent qu'ils vont augmenter, tandis que 38% sont enclins à croire qu'ils resteront les mêmes. Une fois encore, cependant, la note discordante vient d'Espagne, où 50 % des répondants pensent que les prix vont baisser.

Ces données ne représentent que quelques-uns des aspects les plus pertinents de notre rapport, qui est destiné à nous aider à faire face aux prochains mois avec plus de certitudes. Nous le partagerons bientôt sous une forme plus détaillée et analysée. En attendant, nous continuerons à travailler, comme nous l'avons fait jusqu'à présent, pour que les transports ne s'arrêtent pas.

Logo
News Detail Image